Réflexions d’été 3

Chers lecteurs,

L’été, les vacances, le soleil ont été propices à une vraie introspection personnelle. Les pièces du puzzle commencent à apparaître, mais ne sont pas toutes là et ne forment pas une image précise, juste un reflet. Voici un point d’étape…

  • Il faut sortir de la querelle entre les pro-Hamon et les pro-Hollande se renvoyant à la face « c’est à cause du quinquennat de Hollande si on a fait ce score » et « c’est à cause des frondeurs que le Président n’a pas pu se représenter ». Il faut balayer ces deux lignes et inventer autre chose... 
  • Le Parti socialiste doit prouver à nouveau son utilité sociale. Un parti ne subsiste que s’il porte une vision susceptible de répondre aux attentes d’un électorat. Le fleuve doit rester fidèle à sa source en allant jusqu’à la mer.
  • Je ne veux plus de ce militantisme d’affrontement où l’on passe 90% de notre temps dans des querelles entre courants pour se prémunir des autres et atteindre les investitures qui permettent d’enfin réaliser ce que l’on porte. Cela me dégoûte, cela me donne la nausée. Le militantisme politique doit retrouver une forme d’humilité. Trop de camarades considèrent que c’est une forme de noblesse et oublient de mettre par ailleurs les mains dans le cambouis pour transformer la société. Les sections, les fédérations doivent s’ouvrir à d’autres modes de militantisme: faire et non plus seulement concevoir. Le Parti Socialiste doit redevenir une sorte d’université populaire où quelque chose est enseigné à ceux qui viennent militer. Nous devons également être dans le faire et que chaque section propose des activités concrètes militantes (comme nous l’avions fait à Issy, lorsque nous nous sommes mobilisés pour collecter des vêtements, des médicaments et des nécessaires de toilettes pour les réfugiés). Nous devons faire pour apporter la preuve que nous pouvons améliorer l’humanité. Que chaque section propose, comme une association et sans chercher la concurrence, des activités capables de fédérer des énergies, des  individus, de l’intelligence et des compétences.

 

Déposer un commentaire

(*) Requis

huit − cinq =